Depuis le début de la pandémie, les choses ont changé, pour ne pas dire plus. Outre les catastrophes sanitaires et sociétales qu’elle a provoquées, Covid-19 a tiré le filet de sécurité sous les pieds des entreprises et les a fait plonger rapidement vers une catastrophe potentielle. Celles qui se sont adaptées à leur nouvelle situation ont réussi à s’installer au bord du précipice et à espérer la survie, d’autres ne s’en sortiront pas aussi bien et la majeure partie des économistes annoncent des faillites en masse. La deuxième vague d’épidémie sonnera certainement le glas final pour bon nombre d’entreprises fragilisées.

 

Des entreprises qui réussissent et qui font d’un échec annoncé une opportunité de croissance

Mais qu’est-ce qui a donné à certaines entreprises une emprise plus forte que d’autres ? La réponse est la transformation numérique, qui, dans les conditions commerciales limitées et les circonstances extraordinaires actuelles, peut faire la différence entre l’échec et la réussite.

 

Le Digital, la nouvelle norme post covid

Selon une enquête de FIS Global, le numérique est la nouvelle norme, et cet état de choses pourrait bien se poursuivre dans une société post-Covid. 31% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles prévoyaient de continuer à utiliser les services bancaires en ligne et mobiles à l’avenir, et 40% ont déclaré qu’elles étaient plus susceptibles de faire des achats en ligne que dans un magasin. Les résultats montrent que la pandémie a accéléré la transformation numérique du secteur bancaire et du commerce, et que les entreprises qui s’engagent dans le processus de transformation numérique ont un avantage sur les autres qui ne le font pas.

 

L’enquête a également révélé que les consommateurs optent plus souvent pour les portefeuilles mobiles et les méthodes de paiement sans contact que pour l’argent papier ou les chèques. 45 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles utilisaient un portefeuille mobile quelconque et 16 % ont déclaré qu’elles utilisaient moins de monnaie papier qu’avant le début de la pandémie. 31% ont déclaré qu’ils continueraient à utiliser les paiements sans contact dans le sillage de Covid-19.

 

L’entreprise & le business en pleine mue

En raison de ce changement de comportement des consommateurs, les entreprises doivent s’adapter rapidement et rester sur la voie de la numérisation. Il est inévitable que les entreprises modifient leur mode de fonctionnement, non seulement en fonction des normes de santé et de sécurité, mais aussi en raison des changements sociétaux et économiques. Selon Tomohiro Maruyama, cadre supérieur chez PwC Consulting, les entreprises seront de plus en plus nombreuses à adopter les nouvelles technologies. « Les entreprises qui prospèrent dans la pandémie augmenteront encore plus leurs investissements numériques, tandis que les entreprises touchées par le virus se concentreront sur la relance pour l’instant, plutôt que d’utiliser des capitaux sur les nouvelles technologies ».

 

2019, un point de non retour

Dans son rapport « State of the Sales », Salesforce Research a interrogé près de 6 000 professionnels de la vente dans le monde entier. 77 % des responsables des ventes affirment que leur transformation numérique s’est accélérée depuis 2019, tandis que 79 % des représentants des ventes affirment qu’ils ont dû s’adapter rapidement aux nouvelles méthodes de vente et utiliser l’automatisation et l’IA pour optimiser les processus.

 

La transformation numérique peut être considérablement accélérée grâce à la formation des employés. DBS Group Holdings, un groupe de services financiers de premier plan à Singapour, a collaboré avec Amazon Web Services pour aider les employés à développer des compétences dans les domaines de l’IA/ML. L’entreprise affirme que plus de 3 000 employés auront été formés à l’utilisation des nouvelles technologies d’ici la fin de 2020.

 

Des investissements dans le cloud qui explosent

Un autre aspect essentiel de la transformation numérique est le passage au cloud, qui était en cours pour de nombreuses entreprises mais qui s’est accéléré à la suite de la pandémie. Selon Gartner, les dépenses liées au cloud ont atteint 29 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2020, et devraient augmenter de 19 % pour l’ensemble de l’année, bien qu’il soit prévu que les dépenses informatiques dans leur ensemble diminuent de 8 %.

 

L’intelligence Artificielle (IA) occupe une place de choix dans la transformation digitale des entreprises

L’utilisation de l’IA joue également un rôle clé dans la transformation numérique. Les chatbots se généralisent et aident les gouvernements et les entreprises à orienter leurs services de manière efficace et précise. Selon un rapport de la National Association of State Chief Information Officers, près des trois quarts des États américains ont commencé à utiliser des chatbots pour aider les fonctionnaires à fournir des services liés à la pandémie.

 

Les technologies de transformation numérique s’avèrent avoir des effets durables qui persisteront bien après la pandémie. Les pratiques manuelles, bien qu’inefficaces, seraient restées en usage faute de meilleure alternative – jusqu’à ce que le filet soit arraché à tout le monde et que les industries se bousculent pour se numériser. Du gouvernement au commerce de détail et aux soins de santé, des solutions devaient être trouvées rapidement pour faire face aux nouvelles pressions.

 

Quels peuvent en être les bénéfices directs de l’usage de cette technologie ?

L’État de l’Oklahoma, par exemple, pour faire face à un afflux soudain de candidatures, a réorienté son processus de demande d’emploi en ligne en un peu plus d’une journée. Cela a été réalisé en passant à un service numérique qui a permis d’économiser du temps, des efforts, du papier – et un tel processus aurait été beaucoup moins efficace s’ils l’avaient fait avec l’ancien système.

Outre le gouvernement, la transformation numérique a imprégné les soins de santé et a fondamentalement changé la façon dont les patients reçoivent les soins et dont les professionnels de la santé travaillent.

Selon un rapport de Surescripts, les prestataires de soins de santé ont augmenté leur utilisation des outils de prescription électronique et de messagerie directe, ce qui a permis d’améliorer l’efficacité des soins et de la communication avec les patients. Grâce à ces technologies, les soins virtuels sont capables de faire face à de nouvelles pressions, car ils se banalisent de plus en plus rapidement. Selon les analystes de Forrester Research, les interactions en matière de soins de santé virtuels devraient dépasser le milliard aux États-Unis d’ici la fin de l’année.

 

Le commerce n’échappe pas à cette nouvelle règle devenue la norme

Et bien sûr, l’un des changements les plus notables concerne la façon dont nous faisons nos achats. De l’essor des services bancaires et des achats en ligne aux méthodes de livraison sans contact, le shopping est l’une des activités qui a le plus changé depuis le début de la pandémie.

Sans la flexibilité des opérations permise par la transformation numérique, le commerce de détail aurait pu se retrouver dans les limbes. Heureusement, de nombreux magasins avaient déjà mis en œuvre la numérisation, mais pas à l’échelle de ce qui se fait aujourd’hui. L’ASDA a déployé son programme Scan & Go Mobile dans 200 magasins supplémentaires au Royaume-Uni, permettant le paiement sans contact et réduisant les contacts avec le personnel de caisse dans les 581 de leurs emplacements.

La technologie des files d’attente virtuelles est également en plein essor, de nombreuses chaînes d’épicerie prévoyant de la mettre en œuvre pour gérer le flux de clients en toute sécurité et à distance.

Et Kmart a converti trois de ses sites en magasins clandestins afin d’aider et d’améliorer son activité en ligne, qui se développe actuellement.

En bref,

La pandémie de Covid19 entraîne des défis complexes et de grande envergure que les industries doivent être prêtes à relever avec la transformation numérique. Les limites ont été repoussées en raison des pressions et des besoins croissants – la technologie est plus que jamais à la hauteur de la situation, et cela pourrait bien avoir des répercussions durables sur le comportement des consommateurs et les modèles commerciaux futurs.

 

Voir Aussi

Leave a Reply